Le petit Paris des Antilles, c’est comme cela qu’était surnommée la ville de Saint-Pierre en Martinique. Mais çà, c’était avant! Non pas avant le passage de Moussespic, mais avant que la Montagne Pelée ne pousse sa krys (ok le jeu de mot est foireux…). C’est donc devant cette ville, où 28 000 âmes ont disparu en quelques minutes en mai 1902, que Moussespic a posé l’ancre pour ce qui sera, à ce jour, notre plus longue escale.

 

 

Il faut dire que, pour moi, Saint-Pierre était un objectif en soit. Il y a 3 ans, nous étions venu passé le nouvel an en Martinique, et je m’étais dis que j’aimerais bien jeter l’ancre ici. C’est sans doute là que ce qui était un rêve de voyage en bateau, est devenu un projet. Et puis, en plus de l’envie de nous poser un peu, nous avons enchaîner les rencontres et retrouvailles. Anao pour commencer, le temps d’une soirée. Trezou Gwen, le temps d’un café. Lunch avec le vaillant (malgré ses 77 ans… la mer sa conserve) équipage de Bigouz, originaire de l’Aber Benoît.

 

 

Puis vint Mektoub, venu nous rejoindre ici avant de filer à Saint-Barth. Une petite semaine, juste le temps de faire quelques balades à pied, une excursion jusqu’au Saut Gendarme et au jardin d’Emeraude, et surtout de nous donner une furieuse envie de les rejoindre en Polynésie. Les projets naîtraient-ils à Saint-Pierre ?

 

 

Mektoub n’était pas encore parti que c’est Marilisa qui pointe le bout de ses étraves. Au programme : apéros et repas communs; location d’une voiture pour partir à l’ascension de la Pelée, découvrir la cascade de l’anse couleuvre et pratiquer le début du canal des esclaves; visite du centre de découverte des sciences de la Terre. Le Bellion 2, quand à lui, arrive juste à temps pour l’anniversaire de Louise. Une soirée mémorable, que l’on est pas prêt d’oublier, et qui finira par une baignade à 3H du matin dans ce que, effrontément, nous appellerons une ambiance joyeuse….

 

 

Faute de lever l’ancre avec Moussespic, c’est en voiture que nous sommes allés à la rencontre des Thélos, heureux propriétaires d’un Trismus et de jumeaux (nous ne savons pas encore ce qui rend le plus heureux ?). Nous nous étions ratés à Roscoff il y a deux ans, juste avant leur départ. Quel plaisir de se donner rendez-vous dans la forêt martiniquaise et de faire leur connaissance. Une bonne journée qui en appelait une autre, où, encore en voiture, nous les avons rejoint sur la presqu’île de la caravelle.

 

 

Enfin, nous avons fait la connaissance d’Annick et de Capitaine. Tourdumondistes originaires de Saint-Brieuc, ils ont posé leur sac en Martinique (au cas où, leur cata est en vente : http://distribil3.wix.com/distribil3) . Encore une belle rencontre…et de bien belles suggestion de destinations à découvrir encore …
Un petit crochet par Saint-Anne, pour rejoindre l’équipage de Meltem à l’heure de l’apéro, pour le plaisir de les voir, et pour fixer les modalités de ce qui s’annonce dors et déjà comme un match race océanique, mieux que l’America’s cup : notre transat retour.

 

 

Déjà le 10 avril?!! Après 19 nuits ici, il est temps de quitter Saint-Pierre pour la Dominique.

 

 

A non, j’oubliais… On a plongé aussi à Saint-Pierre.  Et oui, parce que je voulais absolument plonger sur les épaves de la baie, souvenirs engloutis de l’éruption de 1902, Eric d’Anao nous a présenté Olivier de Surcouf Dive (une bonne adresse). On a donc profité et abusé des copains présents dans le coin pour garder nos monstres. Trois belles plongées à notre actif, notamment une sur la perle (un gros caillou au large de l’anse couleuvre) mais finalement aucune épave; celles qui nous auraient intéressés sont hors de portée de notre petit niveau 2. Qu’à cela ne tienne, nous reviendrons avec un niveau 3! Cela tombe bien, Saint-Pierre est dors et déjà sur notre route pour la Polynésie !

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

12 Réponses

  1. Pepette

    Ok pour que vous repartiez mais avant vous rentrez quand même hein ???
    Ici les paris vont bon train … rentreront ? rentreront pas ??? moi je vote pour rentreront mais repartiront !

    Répondre
    • FOURÉ Olivier

      C’est ça quant on a pris goût, c’est dur d’arrêter. Le plus dur c’est de partir….. mais il faut aussi revenir pour la famille, les amis…. pour mieux repartir !

      Répondre
  2. Chonchon

    Et encore des photos qui font rêver ! Zut quoi ! ….on fait quoi, nous, en Bretagne, et en plus sans Ti Punch !!!!…..tiens, demandez à Evelyne ce qu’elle en pense, et à Paddy aussi …. Vous verrez !!!!
    …. D’accord, on a eu plus de 25° cette semaine…. une journée !!! Pas mal quand même , surtout quand tu bosses dans un bureau ou le soleil n’apparaît que le soir …
    Mais, bon, de belles photos et un récit magnifique ! C’est beau les rencontres, le voyage et on va une fois de plus vous dire que vous avez raison !!!!
    Votre Chonchon vous embrasse

    Répondre
  3. Chonchon

    ….au fait, le Tonton Préféré…..on l’entend plus là ?????? Ferait il les plages du débarquement ?????

    Répondre
  4. Bernard, le tonton préféré !

    Oh lala !
    Message en retard pour moi…
    On revient des plages du débarquement ou nous avons passé une semaine de vacances !
    Que du plaisir de lire ces nouvelles et de voir ces photos.
    Les gars ont l’air super heureux !
    Contents que vous ayez pu rendre visite à Guy et Annick !
    Et on a bien compris….Il y aura bel et bien un projet Polynésie !!
    Et cette fois, on économise pour venir vous rendre visite là-bas !!
    Bisous à tous les 5.

    Répondre
  5. Nathalie B

    Belles rencontres, j’imagine que la décision ne va pas être façile à prendre!

    Chonchon j’aime la Martinique mais les paysages en Bretagne sont magnifiques aussi.

    Répondre
  6. malimalaine

    Le rythme martiniquais semble bien effréné ! Presque du mal à vous suivre…
    Il a fait beau chez nous mais pour les aperos même pas le temps!!
    Mille gros bisous

    Répondre
  7. jmksabeline

    Vous avez raison de vouloir continuer le voyage car nous on regrette tous les jours depuis 7 ans d avoir pris qune année sabbatique et fort sympathique. Car tant quon a quitté le boulot, la maison, le rythme stressant de la vie de tous les jours autant partir pour trois ans surtout que vos enfants peuvent continuer avec le cned. Apres cest plus difficile car les enfants grandissent et nos parents vieillissent. Maintenant on reve tous les jours devant tous vos blog anao, galopin, meleos, riga, mariposa..yann armor… on est accroc. La vie passe vite profitez en. Nous on espere repartir dans 7 ans quand nos enfants auront quitté le nid. Bon vent belle mer, croqué la vie a pleine dent karine et jean michel vern sur seiche

    Répondre
  8. Tatie NiNi

    Vous avez fini de nous balancer que des regrets… moi j’en ai marre, j’retourne chez ma mère!
    Allez sans rancune, continuez à nous faire rêver.
    Grosses bises et a bientôt Peut-être!

    Répondre
  9. marlene

    Vous réfléchissez toujours à votre prochaine destination. Belles photos de vous tous et de vos amis connus lors de vos traversées.
    Gros bisous à vous 5

    Répondre
  10. catherine hemelsdael

    c’est vrai que c’est tentant de continuer le voyage…car on doit s’y plaire dans ces lieux plus beaux les uns que les autres..(.sur les photos en tous cas…)et appréhender le retour vers un quotidien moins fun…mais c’est bien aussi de revenir …pour rêver au prochain départ…et refaire le plein de bisous car le sac doit commencer à se dégonfler! la preuve:nous vous embrassons tous les 5 bien fort encore

    Répondre
  11. Patrice et Dolorès

    On s’est permis de « piquer » quelques photos ou l’on voit les enfants et « Ti’Tom »
    Bon vent pour votre retour!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.