Le paysage défile derrière les vitres du TER qui nous emporte vers Brest. Nous partons rejoindre Moussespic au port du Tinduff après quelques jours à terre en famille.

Le Tinduff/Saint-Brieuc, un trajet de 154 km et 1H37 selon Mappy. Oui.. mais… non ! Sans notre bonne vieille voiture individuelle, c’est presque une journée qu’il nous faudra pour rejoindre notre destination.

Départ de Moussespic pour une petite promenade en annexe. Pour l’aller nous sommes sans les enfants qui sont partis quelques jours plus tôt, avec un taxi providentiel. Un peu de sport pour remonter l’annexe jusqu’à l’endroit où nous la laisserons le temps de notre absence. Puis c’est parti pour une bonne heure de marche pour rejoindre Plougastel, où nous devons prendre un car en direction de Brest. Comme nous sommes des veinards, et que nous avons des amis inestimables, ce tronçon sera raccourci et nous bénéficierons d’une prise en charge, à mi-chemin entre le Tinduff et Plougastel, avec dépôt à la gare.

Le temps de grignoter un morceau, de bouquiner 20 minutes (avec vue sur la Rade ! ) notre blabla car est arrivé et nous emporte vers la gare de Saint-Brieuc. Une nouvelle âme charitable nous permettra de récupérer notre carrosse pour la semaine et de reprendre les déplacements rapides.

Avec ce petit trajet, nous renouons avec cette mobilité réduite, lente, qui va être notre quotidien dans les mois/années à venir. C’est avec un mélange de plaisir et de frustration que nous avons effectué ce petit trajet.

Frustrant, car, encore installé dans notre costume « d’homme moderne » nous subissons un peu ce temps de trajet, en dehors de nos références actuelles.

Plaisant, car ce petit trajet devient une « aventure ». Nous mettons un pied en dehors de ce confort habituel, où chaque trajet est minuté et prévisible. Mieux, l’imprévu, qui habituellement est synonyme de retard, tellement les trajets sont optimisés, devient ici une bonne nouvelle. Il prend la forme d’une Amie ou d’un Tonton qui vous offre quelques minutes de son temps et nous fait prendre un raccourci dans notre « voyage ».

Notre TER arrive en gare de Brest. Pour sûr, tout à l’heure, les enfants se plaindront en marchant. Le ciel couvert d’un triste gris bien uniforme, nous promet de la pluie. Le risque est grand que nous arrivions mouillés à notre destination. Mais ce soir, bien à l’abri dans le carré de Moussespic, nous serons content de cette journée où nous n’avons rien fait d’autre que de rallier Saint-Brieuc au Tinduff.

A propos de l'auteur

Articles similaires

2 Réponses

  1. L'imprévu

    Départ de St Brieuc en T shirt arrivée à Brest en ciré v on frôlerait pas la caricature là ?
    Belle mer !

    Répondre
  2. Chonchon

    Vous l’avez posté quand ce « joli voyage » ??? je ne le découvre que ce soir ;( …. je dois avoir un train de retard !!!
    on attend maintenant des nouvelles et des photos de votre première grande traversée !
    déjà 2 mois que nous avons fait la fête de dépard …..
    Bisous de Chonchon

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.