Moussepic a 1m50 du sol

Moussepic à 1m50 du sol

Suite à de nombreuses plaintes de nos lecteurs, nous prenons enfin le temps de faire un petit point sur l’avancement des travaux.

 

L’un des gros chantier des ces dernières semaines a été le cockpit. Éradication du bois, grattage, ponçage, bouchage de trous, ponçage, enduit, ponçage, sous couche, léger ponçage, puis peinture.
En parallèle, les capots de coffres ont eux aussi été nettoyés, grattés, poncés et peints, en ajoutant un peu de sable dans la peinture afin d’obtenir une effet antidérapant.
Le résultat est plutôt satisfaisant, mais petite interrogation : ne sera-il pas éblouissant sous le soleil des tropiques?

Le cockpit

Le cockpit

 

La barre (pas encore fixée)

La barre (pas encore fixée)

 

Concernant l’extérieur, les aérateurs ont été démontés, nettoyés, décoincés, et remontés. Les pieds de chandeliers et le balcon avant on été démontés et remontés afin de les rendre bien étanches. (merci JC).
Comme Manu a consciencieusement continué le démontage des aménagements des toilettes (comprenez par là qu’il n’en reste plus rien…), la décision a été prise de déplacer le WC marin. Du coup il nous fallait boucher les trous servant à la prise d’eau et à l’évacuation des WC. Comme les trous en question sont sur les œuvres vives du bateau, c’est-à-dire sous la ligne de flottaison, il est fortement conseillé de ne pas se rater. On a donc joué notre joker « appel à un ami ». Notre expert préféré est venu nous donner la main. L’occasion pour moi, au passage, de découvrir les rudiments de l’utilisation de la résine polyester.
Pour l’instant çà donne ceci, il reste un peu d’enduit à faire pour la finition :

Le trous bouché

Les trous bouchés

 

Enfin, le samedi 29 mars, Moussespic s’est envoyé en l’air, afin de nous permettre de démonter l’un de ses deux appendices, à savoir la dérive centrale. Là encore, un coup de main providentiel (merci Dav’) m’a permis d’arriver au bout de la tâche.

Les 2 appendices de Moussespic

Les 2 appendices de Moussespic

 

Au final, Moussespic est sorti du hangar le 31 mars, pour rejoindre Le terre-plein où nous allons poursuivre les travaux.
Même s’il reste beaucoup de travail d’ici au départ, nous sommes contents. Grâce aux nombreux soutiens que nous avons reçus (coup de main, garde d’enfants, matériel…), nous avons réussi à sortir du hangar fin mars comme prévu.
Un très grand merci à tous.